Historique

Cet organisme d'accompagnement des personnes en fin de vie s'inscrivait alors dans le mouvement naissant, au Québec et dans le monde, des soins palliatifs. On se rendait compte que les personnes atteintes de maladies incurables et fatales étaient en quelque sorte considérées comme un « échec médical » et laissées pour compte, abandonnées à elles-mêmes.

Il fallait apporter de l'humanité envers ces personnes. Il fallait les soulager de la souffrance la plus difficile à supporter, soit celle de l'isolement. Puis, en même temps, il fallait faire en sorte qu'elles puissent bénéficier de tous les soins possibles afin de vivre leur vie le plus richement et le plus confortablement possible jusqu'à la fin naturelle de celle-ci.

On voulait donc combler les besoins tant sur le plan physique (soulagement de la douleur, adaptations ergonomiques, soins hygiéniques respectueux du privé de la personne, etc.), que sur le plan émotionnel, social, intellectuel et social.

Cette approche holistique voit la personne comme un tout, un ensemble de multiples facettes toutes aussi importantes les unes que les autres. Cette approche apprend aux soignants l'importance du moral pour la santé.

Mission

Le mouvement Albatros est un mouvement essentiellement bénévole dont la mission est d’accompagner sans discrimination d’aucune sorte les personnes atteintes de maladies graves en soins palliatifs ou en fin de vie, et ce, dès l’annonce du diagnostic et jusqu’en fin de vie.

Par cet accompagnement, le Mouvement Albatros apporte soutien, répit aux proches aidants et un accompagnement au deuil.

Dans cette perspective, le Mouvement Albatros a aussi pour mission de soutenir et former les personnes à l’accompagnement en soins palliatifs et en fin de vie.

haut de page